Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Comment calculer sa capacité d’épargne ?

Vous pensez que l’épargne est réservée aux plus aisés ? Sachez que quels que soient vos revenus, il est possible d’épargner ! Il vous faut dans un premier temps analyser vos dépenses, afin d’optimiser la gestion de votre budget. Vous serez ensuite à même de calculer votre « capacité d’épargne », pour chaque mois parvenir à faire des économies.

S’imposer une vraie discipline d’épargne

Il n’existe pas d’épargne efficace sans gestion rigoureuse de son budget.

Or, bien gérer son budget, c’est avant tout anticiper : vous devez connaître et évaluer vos ressources et dépenses, qu’elles soient actuelles ou à venir.

Essayez ensuite de hiérarchiser vos dépenses. Déterminez, parmi tous vos frais, lesquels sont indispensables, lesquels sont importants et lesquels vous pouvez éviter.

Quelques principes simples permettent d’arriver à équilibrer son budget :

  • régler ses charges fixes en début de mois ;
  • noter ses dépenses et conserver ses tickets ;
  • planifier ses dépenses occasionnelles.

Cette « discipline budgétaire » vous aidera à prévenir les dérapages financiers, tout en augmentant votre capacité d’épargne.

Apprenez à calculer votre capacité d’épargne

Votre capacité d’épargne est définie par la différence entre le niveau de vos revenus et celui de vos dépenses.

Pour la calculer, il faut donc recenser de façon exhaustive vos ressources et vos frais, et les lisser sur plusieurs mois afin de prévoir les dépenses ponctuelles des mois atypiques (Noël...).

Du côté de vos revenus, prenez en compte les salaires, les pensions perçues (alimentaire, d’invalidité...), les prestations sociales, mais aussi, le cas échéant, vos revenus fonciers et financiers.

Estimez vos dépenses en réalisant d’abord l’inventaire de vos charges fixes. Elles comprennent votre loyer, vos frais d’énergie, de téléphonie et d’Internet, mais aussi vos crédits, vos assurances et bien sûr vos impôts.

Dressez ensuite la liste de vos dépenses courantes, telles que vos frais d’alimentation, d’habillement, de santé, de loisirs, etc.

N’oubliez pas de comptabiliser les dépenses occasionnelles ou imprévues, pour des cadeaux, des vacances...

Une fois établie votre capacité d’épargne, vous pourrez estimer ce qu’elle peut vous rapporter en fonction des supports choisis, notamment si vous vous orientez vers des livrets à taux fixe.

Astuce

Pour avoir une bonne vision de vos dépenses annuelles, pensez à trier tous vos relevés de compte et factures dans des dossiers distincts, et conservez par ailleurs vos tickets de caisse des 6 derniers mois.

Il est très simple de calculer votre capacité d’épargne mensuelle ! Il vous suffit d'identifier, d’une part, tous vos revenus et, d’autre part, toutes vos dépenses.
Comme les ressources et dépenses varient d’un mois sur l’autre, Cetelem vous conseille d'évaluer une moyenne sur 3 mois.
Une fois les montants déterminés par poste budgétaire (par exemple : salaire et allocations pour les revenus ; loyer, transport et alimentation pour les dépenses), il ne vous reste qu’à soustraire les dépenses aux revenus pour obtenir votre capacité d’épargne mensuelle !

Consulter les autres articles

  1. Comment calculer sa capacité d’épargne ?
  2. Comment souscrire ses produits d’épargne
1001989870
Simulateur crédit renouvelable

Des formules de remboursement pour gérer les imprévus du quotidien.

Je choisis mon montant :

Rachat de crédits