Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Energie

Bien chez soi cet hiver avec un chauffage éco-performant

Difficulté
Bien chez soi cet hiver avec un chauffage éco-performant - C Mon Mag

En rénovation comme dans une construction neuve, opter pour un système de chauffage performant est un investissement malin. Mais pour bénéficier de tous les avantages économiques et écologiques, encore faut-il choisir une installation adaptée au logement, à sa situation géographique, à son niveau d’isolation thermique… Quelques pistes pour vous guider.

Les avantages de la haute performance

Qu’elles fonctionnent au gaz naturel ou au fioul, les chaudières à condensation produisent moins de gaz à effet de serre que les modèles standards. En outre, récupérer la chaleur des fumées de combustion permet jusqu’à 20% d’économies de chauffage selon l’Ademe1. Ce type d’installation (obligatoire à partir de septembre 2018) est ainsi rentabilisé en neuf ans en moyenne. Dans un logement bien isolé, il peut être plus avantageux toutefois de s’équiper de radiateurs électriques. Mais c’est un bénéfice à l’achat car, à l’usage, l’électricité est plus onéreuse que le gaz.

Le chauffage au bois, pas si écolo que ça

Outre les contraintes de manutention et de stockage, l’intérêt économique du chauffage au bois dépend avant tout du prix local du combustible. Les poêles à bûches ou à pellets (granulés de bois), sont performants et décoratifs. Tout comme les inserts de cheminée récents qui, combinés à un réseau de gaines, chauffent confortablement plusieurs pièces. Les chaudières à bois à alimentation automatique sont aussi efficaces que les chaudières au gaz et peuvent être couplées à un plancher chauffant. Reste que le bois est un gros émetteur de particules fines. D’après le CITEPA2, une demi-journée de chauffage au bois pollue autant qu’un trajet de 3 500 km en voiture diesel !

Le soleil et la terre, des énergies d’appoint

Le soleil est une ressource inépuisable, propre et totalement gratuite. Idéal pour limiter le recours aux énergies fossiles. Mais l’investissement de départ est important et une installation photovoltaïque ne peut couvrir que 25% à 60% des besoins en chauffage1. Moins connu, le chauffage par géothermie repose sur des capteurs enterrés couplés à une pompe à chaleur (PAC) qui prélève les calories du sous-sol pour réchauffer la maison. Mais le rendement de cette installation, onéreuse et complexe, n’est pas toujours au rendez-vous. Pour faire le bon choix, il convient de bien se renseigner et de ne pas mésestimer l’importance d’une bonne isolation thermique.

1. Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).
2. Le Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (CITEPA)
.

Fiche projet

img_module_ficheprojet
Budget

- Entre 5 000 € et 10 000 € pour la fourniture et la pose d’une chaudière à condensation.
- Entre 100 € et 1000 € pour l’achat d’un radiateur à inertie, selon le type.
- Poêles à bois à partir de 300 € (hors pose).
- De 100 € à 300 € par m2 chauffé pour un dispositif géothermique.
- Entre 12 000 € et 15 000 € pour la fourniture et la pose d’une installation photovoltaïque classique de 3 kWc (1 Kilowatt-crête = 4 panneaux solaires environ).
Prix TTC.

Quelles aides solliciter en 2018

- CITE (hors chaudières au fioul).
- Prime « Coup de pouce économies d'énergie » jusqu'au 31 mars 2018.
- Eco-prêt à taux zéro jusqu’au 31 août 2018.
- Aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et des collectivités territoriales.

Avant les travaux

- Selon le projet, pensez aux démarches administratives préalables.
- Entourez-vous d'experts pour vous guider tout au long du chantier.
- Choisissez un professionnel RGE (obligatoire pour bénéficier des aides).
- Renseignements dans votre point rénovation info service.