Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Maison

Bien isoler son logement, un investissement gagnant

Difficulté
Bien isoler son logement, un investissement gagnant - C Mon Mag

Isoler signifie consommer moins de chauffage, mais pas seulement ! Une bonne isolation thermique, c’est également l’assurance d’un meilleur confort, d’une plus-value immobilière et de moins d’émissions de CO2 dans l’atmosphère. Autrement dit, un investissement gagnant pour votre patrimoine et votre budget, comme pour la planète.

Isoler son logement, cela implique-t-il de grands travaux ?

Booster la performance énergétique de son logement ne va pas systématiquement de pair avec un lourd investissement. Des précautions peu onéreuses peuvent réduire vos besoins en chauffage, comme équiper vos fenêtres de survitrages ou de films isolants, colmater les ouvertures et les bas de porte avec des joints adaptés, isoler les ouvertures donnant sur l’extérieur et les coffrages des volets roulants… Autre solution simple et efficace : ouvrir grand les rideaux lorsque le soleil se montre, c’est un appoint de chauffage non-négligeable.

Une rénovation du sol au plafond

Les mesures précédentes auront, le plus souvent, des répercutions mineurs. Mais si vous êtes prêt à entreprendre des travaux plus conséquents, alors vous voudrez sûrement savoir quel investissement réaliser en priorité. Or la réponse à cette question dépend de multiples paramètres : le type de logement, sa situation, son état… Les principales sources de déperdition de chaleur sont le toit, les murs et les fenêtres. Favorisez les travaux sur les fenêtres et les combles qui sont les plus efficaces et accessibles à réaliser.

A qui s’adresser ?

Le mieux est de prendre rendez-vous avec le conseiller du Point rénovation info service le plus proche de chez vous. Là, des spécialistes indépendants vous informent et vous conseillent gratuitement : les gestes simples à effectuer, le type d’équipement à choisir, les aides et prêts possibles… Ils peuvent également vous accompagner tout au long des travaux.

Quelles aides ?

Sous certaines conditions, l’Etat prend en charge une partie du financement de vos travaux d’efficacité énergétique : crédit d’impôt transition énergétique (jusqu’à 30 % de certaines dépenses énergétiques à déduire de vos impôts), dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), éco-prêt à taux zéro (prêt de 30 000 € remboursable sans intérêt jusqu’au 31 décembre 2018)... Des aides spécifiques existent également pour les copropriétés fragiles et les propriétaires bailleurs. Pour en savoir plus, consultez la brochure 2017 de l’Ademe.

Fiche projet

img_module_ficheprojet
Budget

Il dépendra du bien, de son état, de sa localisation, des travaux à réaliser…
Prenons l’exemple d’une maison des années 30 habitée par une famille de 4 personnes :
- Isoler les combles et remplacer les fenêtres en mauvais état : 12 000 euros.
- 3 400 euros d’aides (CITE et certificats d’énergie).
- Soit 8 600 euros de travaux financés par un éco-prêt à taux zéro.
Le résultat : une économie de 35 % sur la facture de chauffage dès la première année.

Temps estimatifs

Tout dépend des travaux et de la surface à isoler. Pour la maison citée en exemple, une journée peut suffire à isoler les combles et deux à trois jours pour installer de nouvelles fenêtres.

Grandes étapes

- Penser global : étudier le projet dans son ensemble
- Choisir un professionnel RGE (condition pour bénéficier des aides notamment).
- Identifier avec lui les travaux prioritaires : isolation extérieure, combles, fenêtres, sols…
- Se renseigner sur les nouveaux produits et les aides disponibles.