Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Energie

Achat d'un vélo électrique, est-ce vraiment hors de prix ?

Un vélo électrique, est-ce vraiment hors de prix ?

Embouteillages, restrictions de circulation, difficultés à se garer… Le vélo est devenu une solution idéale pour beaucoup de citadins. Pour les trajets du quotidien notamment, l’achat d'un vélo à assistance électrique (VAE) est vite rentabilisé. D’autant qu’il est encore possible de bénéficier de subventions. Mais, dépêchez-vous, cela ne va pas durer !

Trouver un vélo électrique, ce n’est pas évident. FAUX.

Le marché du vélo électrique (VAE) est en plein boom en France avec des ventes qui ont quasiment doublé entre 2016 et 2017 et un chiffre d’affaires multiplié par cinq en cinq ans*. Pas étonnant que le réseau des points de vente et les sites internet spécialisés aient suivi la tendance. Outre des VAE, on trouve en ligne de bons conseils pour choisir un modèle adapté et rouler en toute sécurité. Car outre la question du prix, il convient bien évidemment de prendre en compte un certain nombre de critères pour faire le bon choix, notamment vos caractéristiques physiques (taille, poids) ainsi que l'utilisation que vous comptez faire de votre futur vélo électrique.

Ma ville peut m’accorder une aide financière. VRAI.

Une cinquantaine de municipalités, communautés de communes et agglomérations proposent une aide financière à l’acquisition d’un vélo à assistance électrique. Et ce coup de pouce peut être très intéressant. La communauté de communes de la Plaine de l'Ain, par exemple, subventionne ainsi 30 % du prix d'achat TTC dans la limite de 500 €. Paris et Nogent-sur-Marne fixent la limite à 400 € (respectivement 33 % et 30 % du prix d’achat). Decazeville-Aubin remet 250 € par famille, Alès 300 €, Venelles 150 €. Arcachon, Boulogne, Chaville, Colmar proposent 200 €… Un conseil : contactez votre mairie pour savoir si vous êtes concerné.

L’État propose aussi un coup de pouce. ÇA DÉPEND.

Victime de son succès, la prime de l’état a été recentrée sur les ménages les plus modestes. Pour y prétendre, vous devez être majeur, non-imposable et domicilié dans une collectivité locale qui, elle-même, a mis en place un dispositif d’aide à l’acquisition et qui cofinancera la prime d’État. Le montant du bonus ne pourra alors être supérieur au montant de l'aide attribuée par la collectivité locale, ni avoir pour effet de porter le cumul des deux aides au-delà du plus faible des deux montants suivants : 20 % du coût d'acquisition TTC du vélo ou 200 €. Exemple : La ville d’Ales propose 300 €, or le bonus de l’état ne peut excéder 200 € en cumul des deux aides.

Les démarches pour obtenir les subventions sont compliquées. FAUX.

Il s’agit généralement de remplir un formulaire à télécharger sur le site internet de la collectivité concernée puis de le retourner complété avec les pièces justificatives réclamées. Il s’agit, généralement, d’une attestation sur l’honneur de ne pas revendre le VAE la première année d’acquisition, du dernier avis de taxe d’habitation, d’un relevé d’identité bancaire et de la copie de la facture d’achat. Renseignez-vous auprès de votre collectivité. Quant à la prime d’’État, les démarches doivent être faites dans les six mois qui suivent la date de l’achat sur le site internet dédié (mais ce dernier est toujours en cours de mise à jour). * Source : UNION sport & cycle, première organisation professionnelle du secteur sportif.

FICHE PROJET - Électrifier soi-même son vélo avec un kit sur roue

img_module_ficheprojet