Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Définition - Financement

Le financement est une action qui vise à soutenir financièrement un projet. Cette opération se réalise lorsqu’une personne privée ou un établissement professionnel met des fonds à la disposition d’un tiers. Il est également possible de financer ses projets sans appel à des ressources extérieures, on parle alors d’auto-financement. Le financement n’a pas de forme propre, il peut s’agir notamment d’un crédit, d’aides publiques ou de fonds propres.

Le financement peut concerner un projet de création d’entreprise ou d’acquisition de bien immobilier, ou encore un projet culturel, associatif ou personnel. Il peut être accordé par des particuliers ou par des organismes spécialisés dans le cas de mécénat ou de levées de fonds. Il est possible de recourir aux services d’une société de courtage, d’un établissement de crédit, d’un fonds public ou d’une banque pour financer un projet.

Le financement désigne le fait de fournir une somme d’argent définie à un particulier, une collectivité ou une entreprise. Lorsqu’il prend la forme d’un crédit, le financement implique des obligations de la part de l’emprunteur, aussi appelé débiteur, et du prêteur, également connu sous le nom de créditeur ou créancier.

Le prêteur s’engage à mettre à la disposition de l’emprunteur une somme d’argent définie. Il lui revient de procéder en amont à une analyse de risque pour définir le montant à prêter ainsi que les conditions.

Du côté du débiteur, la somme d’argent mise à sa disposition doit être remboursée à une échéance définie au préalable, généralement sous la forme de mensualités. Le montant total dû par l’emprunteur comprend le capital ainsi que les intérêts. Cette opération est communément connue sous le nom de remboursement du crédit.

Le mode de financement aux entreprises se décline en deux principales catégories :

Premièrement, les fonds propres, qui regroupent les financements provenant d’associés de l’entreprise (apports en comptes courants) ou de l’entrepreneur dans le cas d’une entreprise individuelle (apports en capital). Les subventions d’investissement entrent également dans la catégorie des fonds propres, parfois considérés comme quasi-fonds propres. Elles sont destinées à être versées à titre définitif, et ce, sans obligation de remboursement.

Deuxièmement, les sommes d’argent d’origine externe qui proviennent généralement d’organismes financiers. Il existe deux types de financement externe :

• Le prêt bancaire consiste à mettre une somme d’argent à la disposition d’un établissement professionnel. Le remboursement à l’établissement de crédit doit être effectué suivant un échéancier défini en amont par l’organisme financier. Ce dernier perçoit également des intérêts pour rémunérer les risques pris et l’apport de fonds.
• Octroyé par Pôle Emploi ou les collectivités territoriales, l’emprunt aidé s’adresse aux jeunes entreprises pour favoriser leur création. Ce type de prêt est parfois requis pour obtenir les financements bancaires. En effet, il est souvent considéré comme un apport du créateur, exigé pour l’obtention de fonds externes.

Le découvert est considéré comme une opération de crédit. L’opération consiste à permettre à l’entreprise ou le particulier d’avoir son solde bancaire négatif pendant la durée de l’opération.

Le prêt personnel Cetelem

Entrez doucement dans votre prêt,
avec des mensualités plus légères
pendant les 6 premiers mois.

1001989870
1004663860
1001989870
1004643326
1001989870
1000703991

Simulateur crédit en ligne

1001989870

Simulateur crédit renouvelable en ligne

Rachat de crédits