Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Automobile

Aménager un utilitaire en mini van

Aménager un utilitaire en mini van

Envie de voyager en toute liberté sans trop grever votre budget ? Et si vous aménagiez un utilitaire en mini van ? Moins onéreux à l’achat qu’un camping-car, plus maniables aussi, les fourgons aménagés ont le vent en poupe mais leur transformation mérite d’être bien réfléchie. Voici la check-list des avantages et des points de vigilance.

Les atouts d’un fourgon aménagé

L’écart de prix moyen entre un fourgon et un camping-car profilé est d’environ 10 000 €, voire beaucoup plus selon les solutions d’aménagement retenues. Plus compact, plus maniable, plus rapide, plus facile à stationner et peu gourmand en carburant, le fourgon présente aussi l’énorme avantage de pouvoir être utilisé au quotidien comme n’importe quel véhicule.

Quel fourgon pour un mini-van ?

De nombreux utilitaires peuvent être transformés en van, des plus compacts (moins de 5 mètres de long) aux plus classiques. Le choix du porteur dépendra donc avant tout de votre budget, de l’usage attendu du van et de vos critères de confort.

Déterminez vos priorités avant de vous lancer

Comme tous les amateurs de vacances en van, vous rêvez sans doute de disposer d’un maximum de confort dans un minimum d’espace. Dans la réalité, il vous faudra sans doute cerner vos priorités : qualité du couchage, configuration de l’espace à vivre, des sanitaires, des rangements. Réalisez un plan à l’échelle du ou des fourgons convoités, sans oublier d’y intégrer les contraintes inhérentes au véhicule (passages de roues, arrondi du toit, ouvertures …). Cela vous aidera à trancher.

Fourgon aménagé, la question du couchage

De nombreuses options de couchage sont possibles dans un utilitaire. Certaines comme l’installation du lit en hauteur réclament des travaux importants (rehausse de toit ou toit relevable) et relativement onéreux. Ils permettent en revanche de conserver l’espace au sol. Les solutions les plus accessibles consistent à opter pour des lits amovibles à installer dans l’espace à vivre. Les tentes de toit sont un bon compromis mais exigent de sortir du van pour se coucher.

Cuisine et salle d’eau, dedans ou dehors

Si la taille de l’utilitaire le permet, il est tout à fait possible d’y installer coin cuisine et mini salle d’eau mais les raccordements et diverses évacuations obligent à l’intervention d’un professionnel, donc à des frais supplémentaires. Si votre budget est restreint, préférez les douches et cuisines d’extérieur. Elles sont certes plus basiques mais aussi beaucoup moins encombrantes et bien plus accessibles financièrement.

Option Prêt à rouler, en kit ou version système D

Les fourgons déjà aménagés, neufs ou d’occasion, vous épargneront les gros travaux (ouverture de fenêtres, isolation). Leur prix reste toutefois assez élevé, environ 35 000 euros pour un van neuf. Si vous optez pour un véhicule nu, des kits « prêts à l’emploi » sont disponibles à partir de 2 000 euros environ pour les plus basiques. A condition d’être (très) bon bricoleur, d’avoir du temps et de l’imagination, les aménagements faits maison sont évidemment les plus avantageux.

Homologuer un fourgon aménagé, que dit la loi ?

Tout véhicule à moteur de moins de 3,5 tonnes, disposant de banquettes, lits, espaces de rangements, alimentation gaz… doivent être homologués VASP (Véhicule Automoteur Spécialisé de PTAC < ou = 3,5 tonnes). Cette homologation s’obtient auprès de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal), en province ou de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (Driee) en région parisienne. Son prix est d’environ 500 euros.