Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Automobile

Faire réviser sa voiture, la bonne résolution de la rentrée

une révision de véhicule

Au mois de septembre, la liste des tâches s’allonge : achat des fournitures scolaires, rendez-vous chez le médecin, inscription à la gym… Mais êtes-vous sûrs de ne rien oublier ? Ce n’est pas le moment pour que votre voiture vous fasse le coup de la panne ! Voici les cinq questions à se poser avant de lui imposer une petite révision de rentrée.

Pourquoi les révisions périodiques d’entretien sont-elles essentielles ?

L’échéance du contrôle technique n’exonère pas de l'obligation de maintenir son véhicule en bon état au quotidien. Bien entretenue, votre automobile sera plus fiable, plus sûre, moins polluante et aura une meilleure cote sur le marché. L’entretien courant peut être effectué par les conducteurs eux-mêmes, comme nettoyer les vitres, vérifier le fonctionnement des essuie-glaces et des clignotants, contrôler la pression et l’usure des pneus et compléter le niveau des liquides... Mais les opérations plus complexes et nécessaires après certains kilométrages peuvent être confiées à un pro.

A quel moment programmer la visite ?

Pour le savoir, consultez le carnet d'entretien et de garantie de votre véhicule. Il préconise à partir de quel kilométrage effectuer les révisions périodiques ainsi que les éléments à remplacer. En général, un véhicule essence doit être révisé tous les 15 000 km, et un diesel entre 20 000 km et 30 000 km. Mais la périodicité des visites dépend aussi de l’utilisation que l’on fait du véhicule : s’il roule peu, une révision tous les deux ans suffit. Au contraire, beaucoup de route ou encore une conduite sportive imposent des entretiens plus fréquents.

En quoi consiste exactement l’entretien périodique ?

Toute intervention commence par l'établissement d'un diagnostic de l'état du véhicule et l’identification des éventuels dysfonctionnements. Sur les automobiles récentes, une partie de ce bilan est réalisé via la prise diagnostic (OBD). La révision comprend principalement la vidange des liquides, le remplacement des filtres, la vérification des courroies de distribution et d’accessoires, le contrôle des bougies, des organes de sécurité (freins, pneus, essuie-glace, feus…) et de la climatisation. Il se termine par la remise à zéro du compteur kilométrique de maintenance et par un essai sur route.

Où faire réviser sa voiture ?

Au choix, chez le concessionnaire, auprès d’un centre automobile ou d’un garage. Il n’est pas obligatoire de conduire sa voiture neuve chez le concessionnaire. Si le prestataire suit les préconisations et appose le tampon justificatif sur le carnet d’entretien, la garantie constructeur sera préservée. Certains prestataires auto proposent des forfaits d'entretien qui sont intéressants, mais les points de contrôle diffèrent d’une enseigne à l’autre. Prenez le temps de bien comparer les contenus et n'hésitez pas à demander des devis.

Comment en réduire le coût ?

L’entretien a un poids non négligeable dans le budget de l’automobiliste, de 14 % (Clio essence) à 20 % (308) * et la loi ne fixe aucune grille tarifaire. Le moyen le plus sûr d’en maîtriser le coût est de faire jouer la concurrence. Les prestataires de révision auto sont nombreux, notamment sur internet. Il est également possible de faire appel à des garagistes à domicile, comme Relaxauto ou Best’Oil, qui proposent des tarifs attractifs pour des garanties, pièces et mains d’œuvre, équivalentes. Une idée à tester pour gagner du temps à la rentrée ?

* Le budget de l’automobiliste©, Automobile club association, mars 2017.

FICHE PROJET - Remplacer le caoutchouc d’un essuie-glace

img_module_ficheprojet
Budget

Entre - 60 % et - 70 % par rapport à l’achat d’un balai complet dans le commerce.

Temps estimatif

Quelques minutes.

Grandes étapes

- Acheter un caoutchouc compatible avec votre balai d’essuie-glace, sur Internet par exemple.
- Démonter l’essuie-glace, le nettoyer.
- Retirer la lame de caoutchouc usée en la faisant glisser par un bout après avoir ôté l’éventuel capuchon de blocage.
- Couper la nouvelle lame de caoutchouc à la bonne dimension et l’insérer délicatement à la place de l’ancienne de la même façon.
- Remonter l’essuie-glace.
- N’oubliez pas de prévenir votre garagiste lors du prochain entretien.