Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Maison

Récupérer l’eau de pluie, passons à l’action !

Récupérateur d’eau de pluie

L’eau est indispensable à la vie et la préserver est un enjeu écologique majeur qui passe par la limitation des pollutions, la réduction du gaspillage et l’économie des ressources. Récupérer l’eau de pluie fait partie de ces gestes positifs à la fois pour notre environnement et notre porte-monnaie. Alors, pourquoi s’en priver ?

Raccorder la cuve à la gouttière

La pluie fait des claquettes sur votre toit. Profiter de cette manne providentielle et totalement gratuite, pour arroser vos plantations, laver votre terrasse ou encore votre mobilier de jardin est une excellente idée. Mais comment faire ? L’eau de pluie peut être aisément récupérée par le biais d’un collecteur installé sur la gouttière, puis stockée dans une citerne hors-sol. Il existe de nombreux modèles de cuves en forme d’amphore, de colonne grecque ou, moins esthétiques, à dissimuler derrière un parement. Avant l’achat, évaluez vos besoins afin de choisir une taille adaptée, ni trop grande, ni trop petite. Dès les premières gelées, il vous faudra vidanger l’installation (anti-gel défendu). Notez qu’il est également interdit de récupérer l’eau de pluie sur un toit en fibrociment (amiante) ou contenant du plomb.

Une cuve enterrée plus capacitaire

Pour des besoins en eau plus importants, par exemple pour alimenter le réseau d’arrosage automatique de votre jardin, installer un réservoir enterré est une solution à la fois rentable et utile pour préserver la ressource. Les cuves enterrées de grande capacité (3 000 litres, 5 000 litres et plus), en béton, en polyéthylène ou en fibre de verre, sont dimensionnées en fonction de la surface du toit et du niveau de pluviométrie de la région d’installation. Elles sont commercialisées avec un système de filtration et de pompage, et munies d’un trop-plein.

Quand l’eau de pluie rentre à la maison

Beaucoup l’ignorent, mais il est également possible de se servir de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison pour laver les sols, alimenter la chasse d’eau ou le lave-linge. C’est-à-dire pour des usages non-alimentaires et non liés à l’hygiène corporelle, et sous certaines conditions : entretien sanitaire rigoureux, filtration spéciale et signalétique adaptée... La pluie stockée dans la citerne est distribuée vers les points d’usage intérieurs et extérieurs par le biais d’une pompe et d’une canalisation dédiée qui doit être clairement identifiable. Il est interdit d'installer un robinet distribuant l'eau de pluie dans une pièce où se trouvent des robinets d’eau potable (sauf caves, sous-sol ou garage, par exemple). Il est évidemment préférable de prévoir ce type d’installation au moment de la construction.

Fiche projet - Achat d’une cuve enterrée pour récupérer l’eau de pluie

img_module_ficheprojet
Budget

De 4 000 € à 6 000 € environ, pose et main d’œuvre incluses.

Aides

TVA de 10 % pour la fourniture et la pose dans la résidence principale achevée depuis plus de deux ans.
Subvention possible de la commune.
Pas de crédit d’impôt en 2018.

Déclaration

Si l’eau est utilisée à l’intérieur du domicile : obligation de déclaration en mairie.
L’utilisation du réseau public d’assainissement donne lieu à une redevance.