Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le guide du prêt personnel

Mariage, petits travaux d'amélioration, d'entretien ou de réparation, remplacement d'ordinateur, ameublement, achat d’un nouveau véhicule… Pour financer ce type de projets, il est possible de souscrire un prêt personnel auprès d’un établissement de crédit. En quoi consiste un prêt personnel ? Suivez le guide !

Qu’est-ce qu’un prêt personnel ?

Le prêt personnel s’adresse aux particuliers pour leurs besoins non professionnels. Il permet de financer librement un ou plusieurs projets.

Il permet, par exemple :

  • d’acquérir un bien de consommation ;
  • d’effectuer des travaux d’amélioration, d’entretien…chez vous (pour des travaux d’un montant inférieur ou égal à 75 000 €) ;
  • de financer un événement ;
  • etc.

À quel taux ?

Le prêt personnel est un crédit à taux fixe. Le taux dépend notamment du montant emprunté, de la durée de l’emprunt, de la nature du projet et du taux de l’usure. Il est toujours exprimé sous la forme d’un taux annuel effectif global (TAEG) qui comprend :

  • le taux d’intérêt : appelé taux de base ou taux nominal ou taux débiteur ;
  • les éventuels frais, commissions ou rémunérations de toute nature. Par exemple : les frais d’inscription, les frais de dossier, le coût de l’assurance lorsque celle-ci est obligatoire et souscrite auprès de l’établissement de crédit, etc.

Rétractation et remboursement du crédit auto

Un prêt personnel se rembourse :

  • sur la base de mensualités fixes déterminées lors de la conclusion du contrat;
  • pendant la durée du contrat.

A noter que la loi vous autorise, si vous le souhaitez et selon vos capacités, à rembourser votre prêt personnel par anticipation, en partie ou en totalité.

Dans ce cas, les intérêts et les frais afférents à la durée résiduelle du contrat de vente ne sont pas dus.

Si le montant du remboursement anticipé est supérieur à 10 000 € sur une période de 12 mois, le prêteur peut exiger une indemnité qui ne peut dépasser :

  • 1% du montant du crédit si le délai entre le remboursement anticipé et la date de fin du contrat de crédit est supérieure à un an ;
  • 0,5% du montant du crédit si le délai entre le remboursement anticipé et la date de fin du contrat de crédit ne dépasse pas un an.

En aucun cas l’indemnité éventuelle ne peut dépasser le montant des intérêts que l’emprunteur aurait payés durant la période comprise entre le remboursement anticipé et la date de fin du contrat de crédit convenue initialement.

1001989870
Simulateur crédit renouvelable

Des formules de remboursement pour gérer les imprévus du quotidien.

Je choisis mon montant :

Rachat de crédits