Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Maison

Biomatériaux, quand les isolants se font plus naturels

Difficulté
Biomatériaux, quand les isolants se font plus naturels - C Mon Mag

Fabriqués à partir de matières premières végétales ou animales, les matériaux biosourcés (ou biomatériaux), s'immiscent peu à peu dans nos logements. Paille, chanvre, lin, papier, plume, laine de mouton entrent dans la composition d’isolants qui combinent performance thermique et faible impact environnemental ; et c’est bien pour cela qu’on les aime !

Un marché en progression

En 2016, les isolants biosourcés représentaient près de 10 % du marché de l’isolation. Qu’ils soient d’origine animale (plumes, laine de mouton), végétale (liège, paille, chanvre…) ou issus du recyclage (ouate de cellulose, laine de coton....), les biomatériaux ont le vent en poupe. Si l’on préfère ce terme à celui d’isolants écologiques, c’est que tous ne sont pas totalement naturels. Certains reçoivent en effet des produits destinés à les protéger des insectes, du feu...

Bois, coton ou mouton

Très bon isolant thermique à prix compétitif, la laine de bois se présente notamment sous forme de panneaux semi-rigides. C’est l’un des produits les plus performants du marché qui convient pour les toitures, les murs, les plafonds...
Issue du recyclage des tissus, la laine de coton est très intéressante pour son rapport poids/performance, pour l’isolation des combles notamment. Quant à laine de mouton, elle constitue la solution la plus naturelle et la meilleure contre le froid et l’humidité mais elle n’est pas bon marché.

C’est la ouate

La ouate de cellulose est fabriquée à partir de nos vieux papiers recyclés, par un processus qui consomme trois fois moins d’énergie que pour produire le polystyrène. Economique, c’est également un excellent isolant thermique utilisé en vrac sur le plancher des combles ou en remplissage des lambourdes et cloisons.
Le liège est également polyvalent et facile à poser. On l’utilise pour les murs extérieurs sous forme expansée ou dans les doubles cloisons sous forme de granulats. C’est aussi un excellent isolant phonique, imputrescible et exempt d’additif chimique.

Le chanvre à tous les étages

Le marché du chanvre est en plein boom. Il est commercialisé en vrac (chènevotte), sous forme de panneaux ou encore de rouleaux, pour les murs, les planchers, les rampants de toiture… En rénovation comme dans les nouvelles constructions, c’est un matériau perspirant, ce qui signifie que la vapeur d’eau traverse la paroi sans créer de condensation à l’intérieur, assurant une atmosphère saine et confortable dans le logement. Seuls les insectes et les rongeurs ne l’aiment pas, et c’est tant mieux !

Fiche projet

img_module_ficheprojet
Quelles aides

30% de crédit d’impôt (CITE).
TVA de 5,5% pour la pose.

Comment choisir

Veiller à la qualité de la pose, l’épaisseur et la performance de l’isolant :
- résistance thermique (notée R sur l’étiquette) : plus la valeur est grande, plus le produit est isolant.
- conductivité thermique (notée λ) : à épaisseur égale, plus la valeur est basse, plus le matériau est isolant.

Quel professionnel

Choisissez un professionnel RGE pour l’achat et la pose des matériaux (obligatoire pour bénéficier du CITE).