Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
img_bloc_top
C Mon Mag

Webzine d’inspiration pour tous vos projets : de la rénovation de votre maison à l’achat d’une voiture, en passant par les économies d’énergie. Laissez-vous guider !

article-Maison

Jardin zen : la sérénité à portée de fenêtre

Un jardin Zen à la maison

Havre de paix et de beauté, les jardins japonais invitent à la méditation. Mariant en toute harmonie le minéral et le végétal, ils apportent un sentiment d’équilibre et de quiétude immédiats. Le plus ? Basés sur le minimalisme et la sobriété et nécessitant peu d’espace, ils sont faciles à mettre en œuvre. A vous de jouer !

Végétal minimaliste

Pensés pour être contemplés, les jardins japonais se composent comme des tableaux. Au premier plan, on opte pour des plantes couvre-sol comme des mousses et des fougères ainsi que des plantes Terre de bruyère (azalées, rhododendrons, etc.) un peu plus hautes. Un espace central fait de pierres et d’arbres (pins, érable du japon, arbres fruitiers) sera l’élément clé de la composition. L’idée est d’éviter l’accumulation et de mettre en valeur quelques éléments en les isolant. Enfin, l’arrière-plan peut être constitué d’une palissade ou de bambous sur lesquels se détacheront les arbres. Le principe fondamental à respecter pour donner un air nippon à votre jardin : privilégier les nombres impairs et l’asymétrie plutôt que la ligne droite.

Minéral symbolique

Les pierres sont omniprésentes dans les jardins japonais, et ceci sous plusieurs formes. Les « pas japonais » sont des pierres plates permettant de traverser le jardin pour découvrir différentes perspectives sans abîmer les plantes couvre-sol. Les pierres « Ishi », elles, sont des pierres usées par le temps, récoltées dans la nature et disposées seules ou en groupe pour symboliser une source ou une montagne. Enfin, le gravier blanc ratissé méticuleusement et les galets sont eux aussi des incontournables.

Accessoires naturels

Des objets animent souvent les paysages : ponts, statues, lanternes « Toro » éclairant à l’origine l’entrée de temples bouddhistes… Le secret pour ne pas tomber dans le décor kitsch est de ne pas les multiplier et de privilégier les matières et les finitions naturelles. Enfin, l’eau, appréciée tant pour les jeux de lumière que pour les sons mélodieux qu’elle génère, est présente dans la plupart des jardins japonais sous toutes ses formes : fontaines, cascades, pierre à eau, rivières, bassins remplis de carpes koï…

FICHE PROJET - Fabriquer un jardin zen

img_module_ficheprojet
Étapes

- Nettoyez le futur emplacement du jardin en supprimant tous les végétaux puis aplanissez le sol avec un rouleau.
- Installez un feutre géotextile sur la terre en le laissant dépasser d'une vingtaine de centimètres de chaque côté pour empêcher les herbes de pousser.
- Pour délimiter l'espace et maintenir le feutre en place, disposez de gros galets ou des ardoises plantées à la verticale.
- Parsemez l’espace de grosses pierres à la verticale et à l'horizontale par groupe de 3, 5 ou 7.
- Plantez près de quelques roches une fougère ou un bonsaï dans un pot vernissé pour éviter de percer le géotextile.
- Versez ensuite une épaisse couche de graviers blancs sur la zone.
- Placez-vous dans un angle et ratissez le sol vers vous pour ne pas le marquer de vos pas puis façonnez des ondes autour des roches et des lignes droites partout ailleurs pour créer du mouvement.